Actus de votre mutuelle
Actus de votre mutuelle
Le 04 mars 2024 - par Le Ralliement

Les bienfaits d'une alimentation plus végétale

Aujourd’hui en France, près de 85 kg de viande sont consommés par an et par personne. 

Dans un monde où les questions environnementales, de bien-être animal et de santé sont au cœur des préoccupations, comment réduire notre consommation de viande ? et quelles sont les alternatives pour garder une alimentation équilibrée ? 

 

Pour aller vers une consommation plus éco-responsable, quelles solutions s’offrent à nous ? 

cuisine végétale

Voici quelques pistes : 

  • Manger de la viande à 1 seul des 2 repas principaux, 
  • Choisir d’instaurer chaque semaine une journée sans viande, 
  • Remettre les légumes au centre de l’assiette : c’est la viande qui accompagne les légumes, et non l’inverse.  
  • Diminuer sa consommation de viande rouge (c’est celle qui pose le plus problème) au profit des viandes blanches (volailles et lapins) 
  • Décider de manger moins souvent de la viande, mais la choisir de meilleure qualité, ce qui permet aussi d’aller à la rencontre des éleveurs de proximité qui font leur métier avec passion. 
  • Se tourner vers certains labels (Label Rouge, BIO ou Bleu-Blanc-Cœur) qui sont engagés dans une démarche qualitative et, pour certains, plus vertueuse. 

 

Quelques alternatives pour garder une alimentation équilibrée : 

  • Les œufs sont l’une des meilleures sources de protéines. Ils se cuisinent de multiples façons (en omelette, brouillés, au plat, dans des desserts), et ont l’avantage d’être très économiques comparés à la viande. 
  • Le poisson et autres produits de la mer constituent une autre très bonne source de protéines bien assimilables. Ils apportent aussi du zinc, du sélénium, du magnésium, et pour certains des oméga 3. Préférez les petits poissons qui sont moins chargés en métaux lourds. 
  • Les légumineuses sont aussi une excellente alternative… Lentilles, pois chiches, flageolets, haricots rouges se cuisinent en préparations apéritives (houmous), en salade, en plat principal, et même dans des desserts. Les farines de légumineuses sont aussi très appréciables pour de nombreuses préparations. La bonne idée : associer les légumineuses aux céréales (riz, quinoa, boulghour, …), afin d’apporter dans l’assiette tous les acides aminés dont on a besoin. 
  • Le soja, en grains ou sous forme de tofu, accompagné d’épices pour en relever le goût, permet de varier les plaisirs. Il convient cependant de ne pas en consommer plus d’une portion par jour. Naturellement, il faut faire attention à la provenance (préférez le local).  
  • Pour compléter les apports en protéines : 
    • Pensez aux produits laitiers : le fromage blanc, les petits suisses mais aussi le comté ou l’emmental en sont de très bonnes sources et permettent de subvenir à nos besoins en calcium et en vitamine D.
    • Tournez-vous également vers les graines oléagineuses : les graines de courge, les amandes et les pistaches en sont par exemple bien pourvues. 

 

Toutes ces alternatives vont dans le sens d’une meilleure santé, d’un plus grand bien-être animal, du respect de l’environnement et sont plus douces pour notre porte-monnaie. 

Gardez cependant à l’esprit qu’une alimentation exclusivement végétale ne permet pas de combler les besoins en vitamine B12 et D, en fer, calcium et oméga 3. 

Essayons donc de limiter notre consommation de viande et de produits animaux sans pour autant les supprimer totalement. 

article rédigé par @MonAssietteEtMoi
  • Partagez cette page sur  

Obésité : le rôle à jouer des entreprises face à l'augmentation des chiffres.

L'obésité

Epilepsie : prévention des symptômes

Votre avis sur la consultation d'un médecin en ligne