Actus de votre mutuelle
Actus de votre mutuelle
Le 25 février 2022 - par Le Ralliement

Les risques liés à l’usage répété du téléphone portable

La nomophobie est le terme employé pour traduire d’une dépendance extrême au téléphone portable. A l'occasion de la journée mondiale sans téléphone, Le Pôle SSE revient sur l'impact de l'usage répété du téléphone sur notre santé. 

téléphone

La journée mondiale sans téléphone

D’abord fixée au 6 février, elle s’étend aujourd’hui sur plusieurs jours, du 6 au 8 février, et a pour objectif d’inviter les utilisateurs de téléphones portables à s’interroger sur la relation qu’ils entretiennent avec leur appareil. C’est Phil Marso, écrivain, qui est à l’origine de cette journée en 2001 et qui a choisi le jour de la Saint Gaston en référence au refrain de Nino Ferrer « Gaston, y a l' téléfon qui son, et y a jamais person qui y répond »

Avec plus de 1,5 milliards de téléphones vendus chaque année dans le monde et une utilisation journalière qui avoisine les 3,7 heures, nous vous proposons aujourd’hui quelques conseils pour réussir à décrocher !

Quelques conseils pour limiter les effets négatifs du téléphone sur notre santé

La fameuse lumière bleue diffusée par nos écrans est la même que celle diffusée par le soleil en pleine journée. Elle stimule la vigilance et la cognition mais lorsqu’elle est captée le soir, elle nous empêche de nous endormir car elle est aussi responsable du blocage de la mélatonine, l’hormone du sommeil.

Actuellement, les smartphones proposent toutes sortes de fonctionnalités afin de permettre à l’usager de se prémunir des risques liés à leur utilisation ou pour éviter une utilisation excessive. Pour autant, le « filtre de lumière bleue » ne serait pas significativement efficace d’après les experts contrairement aux lunettes anti-lumière bleue qui auraient fait leurs preuves. Les modes « bien-être numérique », « enveloppe » ou « Zen » nous incitent, quant à eux, à moins utiliser nos appareils en bloquant les notifications pendant un temps défini, sans parfois pouvoir revenir en arrière, et en limitant l’utilisation aux appels urgents uniquement.

Outre les effets néfastes de la lumière bleue sur notre sommeil et notre vision, l’usage excessif du téléphone portable aurait des incidences sur notre cerveau mais aussi notre cou et nos cervicales du fait de notre posture. Nos doigts en font aussi les frais avec l’apparition de tendinites puisque notre pouce parcourrait en moyenne en 18 mètres par jour sur nos petits écrans !

Vous pouvez vous entrainer progressivement à vous sevrer. Commencez par mettre votre téléphone en mode avion, à portée de vue, face retournée, et réglez une alarme sur 15 minutes. Si vous travaillez sur ordinateur, coupez également vos notifications et restez concentré sur votre tâche pendant ce laps de temps. Faites ensuite des sessions de 20, 25, puis 30 minutes et ainsi de suite.

Il ne suffirait que de 10 minutes pour permettre à notre cerveau de se régénérer alors sortez, marchez, respirez et levez la tête pour permettre à votre cou de se détendre !

Article rédigé par le Pôle Santé Sécurité Ergonomie de Baillargues dans le cadre de son partenariat avec la Mutuelle Le Ralliement

Logo pole santé sécurité ergonomie
  • Partagez cette page sur  

Obésité : le rôle à jouer des entreprises face à l'augmentation des chiffres.

L'obésité

Les bienfaits d'une alimentation plus végétale

cuisine végétale