Actus de votre mutuelle
Actus de votre mutuelle
Le 30 décembre 2022 - par Le Ralliement

Enfance - Comment éduquer au goût ?

Plus nous apprécions d’aliments, plus il est facile de manger équilibré tout au long de sa vie.

Initier les enfants à de nouvelles saveurs est donc essentiel, et peut commencer dès le plus jeune âge.

  1. Pendant la grossesse, c’est par le biais du liquide amniotique que le fœtus éveille petit à petit ses papilles à travers les aliments que sa maman mange au jour le jour. Ce que la maman aura l’habitude de manger plaira souvent plus tard au jeune enfant.
  2. Dès la naissance, si l’enfant est allaité, le lait de sa maman prendra le goût des aliments dont elle se nourrit, et contribuera ainsi à se familiariser avec différentes saveurs.
  3. Vers 4-6 mois, la diversification alimentaire pourra commencer. À ce stade, bébé découvre différents goûts, textures, couleurs et saveurs, et apprécie aussi la découverte par le toucher. Certaines saveurs seront très appréciées (souvent les plus douces). D’autres pourront être boudées. Ce n’est pas très grave, car l’éducation au goût se fait tout au long de la vie, et les préférences vont ainsi évoluer.
Apprentissage par le goût

Pour favoriser la découverte :

DE LA VARIETE :

  • On essaie de varier les couleurs, saveurs et textures tout au long de la semaine.
  • Pensez aux aromates, à l’ail, et aux épices.

DE LA RÉPÉTITION SANS FORCER :

  • Il est important de ne pas céder immédiatement au refus de la nouveauté.
  • L’enfant a parfois besoin de goûter 7 à 9 fois un aliment pour se l’approprier et l’apprécier. Il faut donc de la patience, et proposer à nouveau l’aliment à un autre moment.
  • Si après cela, il n’est pas convaincu, laissez passer 1 an avant d’y revenir.
  • A l’inverse, forcer à manger va renforcer le refus et peut être contre-productif.

FAIRE TRAVAILLER LES 5 SENS :

Il est important pour l’enfant de pouvoir regarder, toucher, sentir, goûter, repérer le bruit des aliments en bouche. Cela va éveiller sa curiosité, lui permettre de mieux se familiariser avec certains aliments, découvrir de nouvelles sensations.

METTRE DES MOTS SUR SES SENSATIONS :

Que l’enfant apprécie ou non un aliment, il est important d’écouter son ressenti, et de verbaliser avec lui ce qui lui plaît ou pas. C’est ainsi qu’il va apprendre à développer ses sens et son esprit critique.

LE DROIT DE NE PAS AIMER :

  • Chacun de nous a des expériences d’aliments qu’il n’aime pas ou peu. Il est important d’accorder le droit au rejet et d’accepter les préférences alimentaires de chacun.
  • Ce respect permettra à l’enfant de s’autoriser à goûter de nouveaux aliments plus tard sans crainte d’être jugé s’il ne les apprécie pas.
  • Entre 2 et 5 ans, le refus de la nouveauté est naturel et est un réflexe de survie. Faire des présentations ludiques et colorées en forme de bonhomme peut l’aider à surpasser ses craintes.

MONTRER L’EXEMPLE :

Les enfants fonctionnent beaucoup par mimétisme, et auront plus de chance d’apprécier un aliment si vous-même ne le boudez pas, ou si vous acceptez d’y goûter à nouveau.

FAIRE PARTICIPER LES ENFANTS :

  • Emmenez-les au marché à la découverte des multiples parfums,
  • Préparez des recettes avec lui. Il sera ravi d’être impliqué dans cette activité, et mangera avec beaucoup plus de plaisir s’il a aidé à la confection du repas.

 

L’éveil au goût, c’est donner du sens à notre alimentation. C’est apprendre à différencier les saveurs, c’est inviter à être curieux pour s’ouvrir à une plus grande variété alimentaire, et aussi s’initier aux valeurs de plaisir et de partage.

Et c’est dans un climat détendu et apaisé pendant les repas que cette éducation sensorielle se fait petit à petit.

L’éducation au goût à un rôle très positif sur la santé, le développement psychologique et social de l’enfant, de l’adolescent ou même de l’adulte.

Article rédigé par @MonAssietteEtMoi
  • Partagez cette page sur  

Exemple de remboursement : Pose d’une couronne

Exemple remboursement

Cure détox : Faut-il l'adopter ?

Détoxication